Match en directActu FootMercatoParier en directPokerCAN 2013
football
Brandao a inscrit le but de la victoire pour l'OM contre Nice en demi-finales de la Coupe de la Ligue (2-1). (Reuters)
Brandao a inscrit le but de la victoire pour l'OM contre Nice en demi-finales de la Coupe de la Ligue (2-1). (Reuters)

Nice sous la coupe de l'OM

01/02/2012 à 22h38 - Coupe de la Ligue

Double tenant du titre, l'Olympique de Marseille s'est qualifié ce mercredi contre Nice (2-1) en demi-finales de la Coupe de la Ligue. Si les deux équipes ont terminé à dix contre dix après les exclusions de Mathieu Valbuena (64e), qui ratera donc le choc de Ligue 1 contre l'OL, et Franck Dja Djédjé, les Phocéens ont pris le meilleur sur les Aiglons grâce à des réalisations de Remy (16e) et Brandao (57e). Le Gym n'aura finalement pu que réduire l'écart par Mounier (44e) et devra désormais se concentrer sur le championnat pour sauver sa peau. Lanterne rouge, l'OGCN n'a plus que ça à jouer. Le film du match

Au coup de sifflet final, il y avait évidemment de la satisfaction dans les rangs olympiens. La satisfaction du devoir accompli, celle de retourner au Stade de France le 14 avril prochain et de pouvoir défendre une Coupe de la Ligue qu'ils ont appris à apprivoiser depuis 2010.

Double tenant du titre, l'OM a effectivement tenu son rang dans une demi-finale qui le voyait défier un OGC Nice mal en point en championnat et éliminé par Rennes en Coupe de France. Lanterne rouge, le Gym n'a toutefois pas été loin de faire durer le plaisir 30 minutes de plus en égalisant par Mounier (44e), après l'ouverture du score de Remy à l'issue du premier quart d'heure de jeu (16e).

Valbuena ne verra pas l'OL

Malheureusement pour Marseille et son équipe, ces derniers ont aussi perdu Mathieu Valbuena pour le choc qui se profile, dimanche, contre l'OL dans le cadre de la 22e journée de Ligue 1. Trop pointilleux pour certains sur le règlement, il n'empêche que le jeune Clément Turpin, l'arbitre du match, a convié l'ancien Pingouin de Libourne à regagner les vestiaires prématurément après un coup franc exécuté trop rapidement.

S'adressant à Benoît Cheyrou, l'homme de loi avait pourtant bien montré le sifflet pour signifier qu'il devait attendre avant de le frapper. Mathieu Valbuena, qui est finalement arrivé ensuite pour le tirer, en a eu pour son argent et verra donc des tribunes "l'Olimpico", terme étrange utilisé par nos confrères de Canal + pour qualifier ce choc, qui sera crucial dans la course au podium en championnat. Une exclusion sévère certes, mais peut-être pas non plus volée au regard de la semelle qu'avait laissée le meneur de jeu sur Gomis quelques minutes plus tôt (48e).

Brandao se coupe en deux

Néanmoins, l'OM a aussi accueilli des bonnes nouvelles pendant cette demi-finale a priori déséquilibrée entre les deux cylindrées du Sud. D'abord, Loïc Rémy est aujourd'hui l'incontestable "Monsieur Plus" du club, comme en a encore attesté son but plein de culot après 15 premières minutes sans inspiration. Excentré sur le côté gauche après une perte de balle de Sablé, l'ancien Lyonnais trouvait la lucarne opposée d'Ospina sur un tir enveloppé du droit (16e).

Quant à Brandao, il n'a pas été en reste, le Brésilien se fendant d'un deuxième but en deux rencontres de coupes après celui de l'égalisation déjà important contre Le Havre en Coupe de France. Et il le fallait car l'OM n'était alors pas très bien entré dans sa seconde période, d'autant que Nice avait aussi eu le mérite d'égaliser juste avant la pause. Lancé par Grandin sur la droite de l'attaque, Dja Djédjé s'appliquait à déposer un amour de ballon pour Mounier, qui n'avait plus qu'à l'ajuster du gauche après avoir, auparavant, faussé compagnie à Fanni et Azpilicueta (44e).

Rendez-vous le 14 avril prochain avec l'OL

Le Gym récompensé, l'OM sortait donc de sa poche son buteur brésilien pour refaire surface et prendre un ascendant définitif au tableau d'affichage. Et, comme sur le premier but inscrit par Remy, Nice était encore fautif à la relance et Clerc offrait sur un plateau la seconde réalisation à l'ancien du Shakhtar (57e). L'exclusion de Dja Djédjé à Nice après 83 minutes de jeu éteignait ensuite les velléités adverses. Enfin, l'OM a obtenu le droit de défendre un titre qu'il s'est accaparé lors des deux dernières saisons et qui, en 2010, avait lancé son sprint final vers un titre de champion. Il en sera peut-être différemment cette saison mais la Coupe de la Ligue, elle, est encore sienne. En attendant que l'OL, finaliste après un succès contre Lorient mardi soir (2-3), tente de lui arracher des mains le 14 avril prochain.

G.H. Et sur Twitter